Avis du Haut Conseil relatif aux projets de lois de finances rectificative et de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

11/06/2014

Le Haut Conseil des finances publiques a adopté, jeudi 5 juin 2014, son avis relatif aux projets de lois de finances rectificative et de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014.

Au vu des informations disponibles à ce jour, le Haut Conseil constate que les aléas baissiers qui affectent la prévision de croissance de 1,0 % en 2014 se sont accrus depuis la présentation du programme de stabilité au mois d’avril. Il estime que les effets positifs attendus des décisions de la Banque centrale européenne annoncées le 5 juin ne pourront se faire sentir que progressivement. En conséquence, il considère que, sans être hors d’atteinte, la prévision de croissance du Gouvernement pour 2014 paraît désormais élevée.
 
Une croissance inférieure à celle prévue par le Gouvernement se traduirait par un déficit effectif plus important.
 
S’agissant du solde structurel pour 2014 prévu dans le collectif, le Haut Conseil constate qu’il s’écarte sensiblement (1,2 point de PIB) de la trajectoire définie dans la loi de programmation du 31 décembre 2012 (-2,3 % du PIB contre -1,1 %).
 
Le Haut Conseil note que, par rapport à la loi de programmation, l’ajustement supplémentaire prévu par le Gouvernement dans le collectif (0,2 point de PIB) corrige peu l’écart à la trajectoire inscrite dans cette loi (1,5 point de PIB en 2013).
 
De plus, le Haut Conseil constate que l’amélioration du solde structurel prévue dans le collectif (0,8 point de PIB) est inférieure à celle qui était prévue dans le projet de loi de finances initiale (0,9 point de PIB).
 
Le Haut Conseil relève enfin que, tout en reposant désormais sur des hypothèses de finances publiques plus réalistes qu’au stade du projet de loi de finances, le déficit structurel pour 2014 risque néanmoins d’être supérieur à la prévision de 2,3 % du PIB.
 
Télécharger l’avis

date de dernière mise à jour : 11/06/2014